La naissance de l’Alaska

Avec les conflits qui se réglaient et la puissance en déclin des bureaucrates, le Congrès s’est réuni à nouveau en janvier 1958 sous la demande du président Eisenhower en souscrivant pleinement à un État de l’Alaska pour la première fois. Le sénateur Lyndon B. Johnson a assuré Bartlett que les sénateurs du Sud ne feront pas d’obstruction au projet de loi de l’Alaska.

 



Johnson avait un engagement important, mais le représentant Howard W. Smith, de la Virginie, le président de la puissante commission du règlement, est intervenu pour empêcher le projet de loi de prendre forme. La revue Life sèchement a décrit Smith comme un gentleman de Virginie dont les manières impeccables comprennent le manque de respect réel pour la libre entreprise ou la démocratie.

En outre, le représentant Thomas Pelly de l’État de Washington a réclamé le droit pour ses électeurs à pêcher dans les eaux de l’Alaska sur la même base que les résidents. Un amendement a été rédigé pour maintenir cette compétence sur la pêche à un niveau fédéral.


La déclaration officielle de l’Alaska
Après quelques manoeuvres, l’effort pour contourner le représentant Smith du comité des règlements a réussi lorsque le projet de loi est devenu un statut privilégié par un vote d’appel de 217 à 172.